Site archéologique de Gightis | Guide de voyage en Tunisie

Le site archéologique de Ghightis

Le site archéologique Gigthis ou Gigthi est un site antique situé dans le sud de la Tunisie, sur le territoire du gouvernorat de Médenine entre l’ile de Djerba et la presqu’ile de Médenine.

Il est situé à 1km au sud du village de Sidi Salem Boughrara et possède une surface de 60ha. Il est situé aussi à 27km de Médenine et à 20 km du Jorf à Djerba

Le site se trouve au fond du golfe de Boughrara, face à l’île de Djerba, sur la route antique reliant Carthage à Leptis Magna.

D’origine punique, Ce site fut identifié la première fois le 18 Mars 1860 par le français Victor Guérin grâce à deux inscriptions trouvées sur site : le nom gigthenses indique la localisation de ce site.

La cité de Gigthis fait partie, au VIe siècle av. J.-C. du territoire soumis à Carthage. Au Ier siècle, Gigthis est déjà une ville au tissu urbain assez élaboré. Cependant, ce n’est qu’au IIe siècle qu’elle devient municipe sous l’empereur Antonin le Pieux.

Dès lors, elle ne cesse de s’épanouir pour devenir, grâce à son essor économique, l’une des cités-comptoir les plus belles et les plus prospères du golfe de Boughrara et un centre autour duquel gravitent les cités riveraines.

Cette ville est limitée au nord et au nord ouest par deux nécropoles punico-romaines et une forteresse byzantine, à l’est par la mer et les restes d’un port, au sud est par un vaste plateau ou domine un temple de Mercure et à l’Ouest par la route MC 108

L’histoire de la ville remonte à l’époque punique témoignée par les deux nécropoles qui datent du 3 et du 2 ème siècle avant J.C

Au second siècle avant J.C, Gigthis devenait un territoire numide sous le roi Massinissa. En 40 avant J.C, cette ville faisait partie de l’Africa Nova crée par Jules César. En 27, Gigthis faisait partie de la Proconsulaire. Vers la fin du 3ème siècle après J.C, elle devenait une partie de la Tripolitaine

Gigthis, se trouvait au carrefour des principales voies de communication. Elle connaissait une prospérité au cours des siècles et elle devenait municipe sous Antonin le Pieux (138-161)

A l’époque chrétienne, la cité était le siège d’un épiscopat comme l’indique la ‘’notice des sièges épiscopaux de Tripolitaine’’. En 411, Gigthis était représentée par l’évêque catholique Catulinus

Avec les byzantins, au 6ème siècle, Gigthis avait une citadelle. Cette citadelle avait comme rôle, le contrôle de la grande voie du littoral reliant les principaux ports de la petite Syrte

Au XIV siècle, lors du passage du chroniqueur arabe Al Tijani, le 7 Mars 1307, Gigthis était en ruines

Pour l’époque islamique, le site n’a pas laissé beaucoup de traces, seulement des tessons de céramique verte glaçurée, des restes d’installations hydrauliques comme des bassins, des puits et des réservoirs

Au milieu de Gigthis se trouve le forum romain. Tout autour se dressent des édifices religieux et officiels dont le plus important est le capitole. Sur la lisière de la ville s’étendent les vestiges d’une série d’habitations bourgeoises dont certaines gardent les traces de très beaux corridors pavés de mosaïques monochromes et polychromes.

Une campagne soutenue d’entretien et de restauration menée ces dernières années a permis de dégager le site et d’en mettre en valeur les diverses composantes : capitole, forum, espaces sacrés, marché, quartiers d’habitation, etc.

Horaires d’ouverture
Du16/09au31/05:09.30-16.30
Du01/06au15/09:08.00-12.00/16.00-19.00
Horaire Ramadan 9:00-16:00

Droits d’entrée
5 Dt

Observations
Fermé vendredi

Commodités
– Toilettes
– Boutique
– Cafétéria

Gightis en images

Gightis sur la carte