La Mosquée Souterraine de Sedouikech | Guide de voyage en Tunisie

La Mosquée Souterraine de Sedouikech

Une des curiosités de l’ile attire l’attention. Entre Guellala et la chaussée romaine, non loin du village de Sedouikech se trouve une mystérieuse mosquée souterraine. Si on ne ne fait pas attention elle passe presque inaperçue, entourée des oliviers. Seulement deux coupoles sont visibles au niveau du sol. D’ailleurs son nom explique bien sa situation : « Jemaâ Louta ». Restaurée par l’Institut du Patrimoine en 1990, cette mystérieuse mosquée date du XIIème ou XIIIème siècle, époque à laquelle les Ibadites se réfugiaient pour pratiquer leur culte.

Il faut quitter Sedouikech en direction d’El Kantara et là , à quelques kilomètres, sur la droite, à condition d’être attentif, on devine une coupole blanche dans un champ d’oliviers. Elle passe quasi inaperçue. Restaurée en 1990, elle date du 12ème ou 13ème siècle et l’on dit qu’elle servait de refuge aux ibadites pour pratiquer leur culte.

Les mosquées souterraines, creusées dans le sol, sont rares. Ce sont les mosquées d’en-bas appelées « louta ». Elles pourraient être des lieux de prière secrets pour échapper aux persécutions mais à Djerba les ibadites résistaient aux attaques grâce aux nombreuses mosquées fortifiées. Alors peut être ne s’agit il que de la continuité des anciens cultes berbères des grottes – demeure des divinités- ou alors tout simplement la recherche évidente d’un peu de fraîcheur à l’instar des huileries ou des ateliers de tissage. Les historiens sont partagés sur le sujet.

De l’extérieur un petit muret bas en pierres entoure la mosquée et seules émergent les coupoles et l’entrée sans porte. Aussi pour y pénétrer il est indispensable de se baisser – attention la tête – et de descendre un escalier raide et étroit qui conduit dans l’unique salle qui comporte deux coupoles et deux mihrabs, simples saillies en arc de cercle. La présence de plusieurs mihrabs est courant chez les ibadites. Une mosquée sans eau n’est pas pensable, aussi juste à côté une immense fesguia pour récolter les eaux de pluie permet d’alimenter un puits.

L’histoire de ce lieu de culte utilisé par les Ibadites est beaucoup plus lointaine. Ce qui attire l’attention appart le fait d’être souterraine est le faite qu’une fois arrivant à l’intérieur à travers un escalier très étroit on trouve deux mihrabs. L’explication se trouve dans le fait qu’avant être une mosquée, cet édifice a été une église chrétienne. Le fait de voir deux mihrabs s’explique par le fait qu’avant le baptême se faisait une seule fois par an, à l’occasion des Pâques alors l’espace à l’intérieur était partagé entre baptisés et non baptisés, avec un mihrab pour chaque catégorie.

Aujourd’hui l’endroit n’est plus utilisé comme lieu de culte, il peut être visité et mérite bien être mieux préservé vu son unicité.

La mosquée souterraine en images

La mosquée souterraine en video

La mosquée souterraine sur la carte