Le musée des arts populaires et traditions de Djerba | Top visites à Djerba

Le musée des arts et des traditions populaires

Le Musée du Patrimoine Traditionnel de Djerba se veut l’image des traditions insulaires et des particularités des Jerbiens, habitants séculaires d’une île mythique et mythologique, l’île aux « Lotophages ».

Ce musée associe des objets traditionnels répartis par thèmes, ainsi que des maquettes, des restitutions de scènes à l’échelle réelle et des posters, permettant de revivre auprès des Jerbiens, le vécu quotidien du dur labeur jusqu’aux aspects festifs en passant par la passion et la magie de la maîtrise des artisans.

Le musée des Arts et Traditions populaires de Houmt Souk mérite une visite autant pour ses collections de costumes, bijoux, poteries, que pour le cadre qui les abrite.

En effet, il est installé dans une ancienne zaouïa, ensemble monumental construit autour d’un tombeau et composé de plusieurs pièces, qui possède encore un décor remarquable

Située à la sortie de la ville, en direction de la plage, cette zaouïa a été aménagée en un superbe musée des Arts manuels. Relativement riche, il offre une vision du passé artisanal de Djerba sous ses différents aspects : une collection de costumes traditionnels, des textes coraniques et des coffrets religieux, des bijoux typiques du savoir-faire local, divers objets en terre et en bois sculpté, ainsi qu’une intéressante exposition de tapis.

Le musée s’est à l’origine établi au sein de la zaouïa de Sidi Zitouni. Ce mausolée qui remonte au XIIe siècle est considérablement agrandi au XVIIIe siècle par la volonté du caïd-gouverneur de Djerba, Hmida Ben Ayed, afin d’honorer les sages Sidi Zitouni ou Abou-Baker Ezzitouni (théologien sunnite propagateur du rite malikite) et Sidi Ameur.

La salle funéraire remonte à cette époque tandis que l’autre salle, appelée kobbet el khyel (« coupole du fantôme » en raison d’une légende populaire), serait la plus ancienne du mausolée.

Le musée possède des objets de l’artisanat local ainsi que des maquettes pour relater différents aspects de la vie de Djerba.

Le parcours muséographique s’organise autour de plusieurs salles thématiques, à savoir l’agriculture, la pêche, la poterie, le tissage et l’orfèvrerie, tout en illustrant les rites et les traditions des habitants de l’île à travers notamment une salle dédiée au mariage.

Ce musée permet ainsi de découvrir les richesses folkloriques de l’île, ses traditions et son économie à travers des bijoux cloisonnés et incrustés de verre coloré, des lampes en poterie ajourées, des métiers à tisser, des coffres, des costumes traditionnels de divers groupes sociaux et ethniques, des exemplaires du Coran et des coffres à Coran, des ustensiles de cuisine, un atelier de potier, des poteries de diverses tailles, naturelles et émaillées, de grandes jarres6,7, des stucs ciselés ou encore d’anciens carreaux en céramique

Le musée des arts et des traditions populaires de Djerba est inauguré dans les années 1970 et occupe l’espace du mausolée. À la suite de l’agrandissement et de la réhabilitation du musée décidés dans les années 2000, le nouveau musée est inauguré sous son nom actuel le 17 décembre 2008 et le mausolée n’est désormais qu’une partie d’un plus vaste ensemble.

On y voit également des ateliers de potier et de tisserand reconstitués, avec des artisans au travail.

Le musée est d’une superficie totale de 5100 m2 comprend :

– Une exposition permanente s’étalant sur 720m2.
– Une salle d’exposition temporaire de 127m2.
– Une salle de conférence.
– Un espace d’animation.
– Un centre d’interprétation installé dans la Zaouia de Sidi Zitouni.

Horaires des visites

Hiver : 09.00 – 16.30
été : 09.00 – 19.00
Mois Ramadan : 09.00 – 17.00

Le musée des arts populaires en images

Le musée des arts populaires en video

Le musée des arts populaires sur la carte